L'oubli de soi dans l'ennui et l'isolation

J'ai cru un jour que je pourrais être seule et que je n'aurai jamais besoin de personne. Que ma solitude était ma liberté et ma force, et qu'aucune personne ne parviendrait à me donner l'envie de vivre à deux, pour une personne, de ne respirer que pour quelqu'un d'autre. Je croyais, étant jeune, que les gens qui vivent à deux sont des gens incomplets qui ont besoin du soutien béquillaire de l'autre pour survivre. Ces gens étaient faibles et méprisables à mes yeux, et seuls valaient ceux qui étaient seuls à jamais, et acceptaient cette solitude, comme Guardi Guedj dans Les Cavaliers de Kessel. Vers la fin du roman, celui qu'on appelle "l'aieul de tout le monde" avoue à Toursène, le vieux tchopendoz, qu'il est malgré tout seul, et qu'à l'instant précis où il parle, il est las d'être le consolateur de chacun, et se sent comme un enfant qui a besoin de sa mère. Un chant, une berceuse de son enfance, seul parvient à le consoler. Une larme coule de son oeil. 

(écoutez la musique ci dessous en même temps que vous lisez, cela accentuera le côté mélancolique)

 


 

Mais il est seul, et nous sommes seuls, et on se retrouve seul à la fin. Je ne cesse de penser à la chanson de Jacques Brel, "On se retrouve seul". Est-elle vraie ? Peut-on, malgré des années de mariage, d'amitié, de filiation ou même de haine, se retrouver seul VERTIGINEUSEMENT ? 

Dans tous les cas, j'éprouve en ce moment même un besoin désespéré d'une personne. Sans doute le besoin est-il physique, abstrait, obscur. Mais il est présent et montre mon non détachement. 

 

Faut il se détacher de tout ? 

 

 

Commentaires

  • je diras non, et cette phase t'aura apporté des réponses en tout cas! l'écart est parfois grand entre ce que l'on ressent spirituellement et notre corps, nos besoins d'humains, desquels il est très dur de se détacher...je comprends ce sentiment, mais parfois il faut savoir se laisser vivre, sans trop penser, et suivre aussi ses instincts, pour moi, ça a été salutaire...
    bon courage, on est humain, on est pas faits pour vivre seuls...
    belle journée
    Océane

  • Merci Océane. Aurais-tu la solution pour maintenir entre deux personnes un fort sentiment d'attachement, et ce malgré l'ennui de l'autre et la trivialité du quotidien ?
    Belle journée à toi aussi
    Simone

Les commentaires sont fermés.